Lotus maroccanus

Endémiques du Maroc

Le 19 mars 2010, il n' a pas été possible de photographier du matériel fructifié. Si la gousse est glabre, plus ou moins nettement courbée, il s'agit de L. maroccanus Ball sensu stricto; si la gousse est densément velue et droite, il s'agit de Lotus maroccanus var. eriosolen Maire (que l'on doit appeler maintenant Lotus eriosolen (Maire) Mader & Podlech – Dans les deux cas il s'agit d'endémiques marocaines.